International
URL courte
9108
S'abonner

La justice irakienne ambitionne de mettre la main sur les biens des anciens membres du parti Baas de Saddam Hussein, ainsi que sur ceux de leurs épouses, enfants et petits-enfants.

Les autorités irakiennes ont ordonné la saisie des biens de l'ancien dirigeant du pays Saddam Hussein renversé en 2003 à la suite de l'intervention des États-Unis et de leurs alliés. L'ordre concerne également 4.200 personnes parmi ses proches et ses partisans, a annoncé la Haute commission de la justice dans un communiqué.

La liste des dignitaires a été établie par l'instance irakienne chargée de traquer les anciens membres du parti Baas de Saddam Hussein. Elle inclut leurs épouses, leurs enfants et petits-enfants ainsi que leurs parents au second degré.

Après le renversement de Saddam Hussein, les milices, les forces armées et les dignitaires du nouveau pouvoir ont fait main basse sur de nombreuses propriétés appartenant à la famille du Président et à d'anciens dirigeants. Cette mesure vise à officialiser la confiscation de ces biens.

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
La Nasa envoie «une carte postale depuis le bout de l'espace» – image
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Tags:
saisie, Saddam Hussein, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook