Ecoutez Radio Sputnik
    Une réunion des pays du TPP

    11 pays de l’Asie-Pacifique signent l’accord de libre-échange transpacifique sans les USA

    © REUTERS / Hoang Dinh Nam
    International
    URL courte
    3291

    Le nouveau traité de libre-échange transpacifique a été signé ce jeudi 8 mars au Chili sans les États-Unis qui se sont retirés du projet après l'élection de Donald Trump.

    Les chefs de la diplomatie de 11 pays d'Asie et d'Amérique, des deux rives du Pacifique, ont signé l'accord de libre-échange transpacifique (TPP) révisé après le retrait des États-Unis, a annoncé ce jeudi le ministère chilien des Affaires étrangères sur sa page Twitter.

    Le ministre chilien des Affaires étrangères, Heraldo Munoz, dirige et accueille la réunion ministérielle des pays signataires, a écrit le ministère.

    Le document avait été élaboré sous l'égide des États-Unis en octobre 2015 et prévoyait la mise en place d'une zone de libre-échange dans la région Asie-Pacifique. Les pays riverains représentent 40% de l'économie mondiale et réalisent le tiers du commerce international. Le TPP regroupait 12 pays ayant un accès sur le Pacifique: les États-Unis, l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam. Mais en janvier 2017, Donald Trump a annoncé le retrait de son pays, après quoi l'accord a dû être modifié.

    Lire aussi:

    Otan: Trump déclare la guerre aux mauvais payeurs
    Adoptions irrégulières au Chili: «beaucoup ne se savent pas morts pour leurs parents»
    Le Japon, l’Inde et l’UE, partenaires potentiels de la Chine face au diktat commercial US
    Tags:
    Traité de partenariat transpacifique (TPP), libre-échange, Twitter, Inc, Donald Trump, Vietnam, Singapour, Pérou, Nouvelle-Zélande, Mexique, Malaisie, Japon, Chili, Canada, Brunei, Australie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik