Ecoutez Radio Sputnik
    RQ-4 Global Hawk

    La frontière russe de nouveau frôlée par un aéronef de reconnaissance US

    © AP Photo / Northrop Grumman via U.S. Navy, Erik Hildebrandt
    International
    URL courte
    6131
    S'abonner

    Un aéronef de reconnaissance US, parti de la base aérienne de Sigonella, en Sicile, a été repéré à proximité du littoral criméen par le site CivMilAir.

    Le site de suivi des vols CivMilAir a annoncé via Twitter qu'un drone américain RQ-4 Global Hawk avait effectué une reconnaissance au large de la Crimée.

    Un RQ-4 Global Hawk de l'US Air Force, volant à une altitude de 53.000 pieds, se dirige vers la Grèce après une journée de reconnaissance à l'est de l'Ukraine, autour de la Crimée et le long de la côte russe.

    Le site Plane Radar a annoncé pour sa part que le drone RQ-4B Global Hawk, immatriculé 10-2043, parti de la base de Sigonella, en Sicile, avait entamé une mission de reconnaissance au large du littoral russe dans la mer Noire.

    Dans la région de Sébastopol, le RQ-4B Global Hawk s'est approché du littoral à une distance de quelque 30 km, frôlant de fait la frontière maritime, et dans la région d'Aloupka, à 34 km.

    Avant de se diriger vers les côtes criméennes, le drone a volé le long de la ligne de démarcation dans le Donbass, et s'est approché à une distance de 40 à 60 km des régions russes de Belgorod, de Voronej et de Rostov, limitrophes de l'Ukraine.

    Le drone RQ-4B Global Hawk de l'US Air Force, immatriculé 10-2043, parti de la base de Sigonella, a effectué un vol à proximité de la ligne de démarcation dans le Donbass.

    Le journal Krasnaïa zvezda, l'organe de presse officiel de l'armée russe, avait annoncé précédemment que 22 avions de reconnaissance avaient été repérés près des frontières russes durant la dernière semaine de février, obligeant les avions russes à décoller pour se préparer à une potentielle interception.

    Les 22 aéronefs n'ont pas violé l'espace aérien russe, se contentant de réaliser une reconnaissance le long de la frontière, selon la source. À cinq reprises, des avions russes ont décollé pour escorter les aéronefs étrangers.

    Lire aussi:

    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Tags:
    vol de reconnaissance, base aérienne de Sigonella, RQ-4 Global Hawk, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik