Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège social de Google à Mountain View, en Californie

    Google confirme aider le Pentagone à utiliser l’intelligence artificielle

    © AP Photo / Marcio Jose Sanchez
    International
    URL courte
    2719

    Google a confirmé avoir mis sa technologie d’intelligence artificielle au service du Pentagone qui l’utilisera pour analyser les données recueillies par ses drones.

    Le département américain de la Défense utilise la technologie d’intelligence artificielle TensorFlow de Google pour identifier de manière automatique des objets sur les images prises par ses drones de surveillance, a annoncé le média Computer Business Review (CBR) se référant à une porte-parole de l’entreprise californienne.

    «La technologie signale des images destinées à être étudiées ensuite par des humains. Elle ne sert qu’à un usage non-offensif. L'utilisation militaire de l’intelligence artificielle suscite des préoccupations légitimes. Nous discutons de ce sujet important en interne et avec d’autres, et nous continuons à établir des politiques et des garde-fous concernant le développement et l’utilisation de nos technologies d’apprentissage automatique», a indiqué la porte-parole de Google citée par CBR.

    Selon elle, cette technologie permet notamment au Pentagone d’identifier des arbres ou des véhicules apparaissant sur les photos et les séquences vidéo capturées par les drones.

    L’existence d’un partenariat entre Google et le Pentagone, destiné à aider ce dernier à analyser des images de drones a été révélée le 6 mars dernier par le site américain Gizmodo. La nouvelle de cette collaboration s’était répandue parmi les membres de personnel de Google par l’intermédiaire de courriels internes.

    D’après Google, la technologie en question a été mise à la disposition du Pentagone dans le cadre d’un projet pilote. Il ne constitue qu’une extension du travail déjà effectué puisque les agences gouvernementales utilisent la technologie de l’intelligence artificielle depuis longtemps, affirme la société.

    Google et de nombreuses autres entreprises participent au projet Maven du ministère américain de la Défense, lancé en avril 2017. L’une des missions du projet est d’apprendre aux machines à identifier 38 types d'objets qui serviront à détecter des scénarios menaçants sur les images.

    Selon le chef du projet, le colonel Drew Cukor, le secteur de la défense doit utiliser plus activement les technologies d’intelligence artificielle et d'apprentissage automatique pour améliorer ses services.

    «Il n'existe pas de "boîte noire" contenant de système d’intelligence artificielle dont le gouvernement a besoin, du moins pas maintenant. Il faut réunir des éléments… et la seule façon de le faire est de collaborer avec des partenaires commerciaux», a noté le colonel Cukor cité par Sky News.

    Lire aussi:

    Des salariés de Google démissionnent pour protester contre «un business de guerre»
    Lorsque des milliers d’employés de Google déclarent la «guerre» au Pentagone
    Comment réagira Google au refus de ses employés de travailler pour le Pentagone?
    Tags:
    drone, intelligence artificielle, TensorFlow, Pentagone, Google, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik