International
URL courte
122918
S'abonner

Dans de nombreux courriers anonymes envoyés ce week-end, les habitants du Royaume-Uni ont été appelés à prendre part le 3 avril à une journée de la violence baptisée «Punish a Muslim Day» (La journée pour punir un musulman) pour recevoir des bons points, signalent des médias britanniques.

25 points pour arracher le hijab d'une femme, 500 points pour tuer un musulman, 1.000 pour incendier ou faire exploser une mosquée et 2.500 pour bombarder la Mecque. Tel est le système de récompense qui figure dans des courriers envoyés aux Britanniques par des personnes restées anonymes qui les appellent à commettre des actes violents contre les musulmans le 3 avril, selon la presse du Royaume-Uni.

Ces courriers invitent également à organiser des attaques à l'acide ainsi qu'à torturer des musulmans.

«Cela a engendré beaucoup de peur au sein de la communauté. Ils nous demandent s'ils sont en sécurité, si leurs enfants sont en sécurité quand ils jouent à l'extérieur. Nous leur avons dit à rester calme», a précisé Iman Atta, directrice de Tell MAMA, une organisation qui recense les crimes à caractère haineux anti-musulmans au Royaume-Uni.

Tell MAMA a en outre confirmé qu'elle continuait de recevoir des informations de tout le pays sur cet incident.

«"La journée pour punir un musulman" — nous continuons à recevoir de tout le pays des rapports sur des lettres reçues. Maintenant les chiffres ont doublé. Nous vous prions de les signaler à Tell MAMA ou au 101. Nous sommes en collaboration avec la police sur cette campagne criminelle.»

La police du West Yorkshire et de la Metropolitan de Londres a ouvert une enquête pour déterminer l'origine de ces menaces visant les musulmans du Royaume-Uni.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
violences, hijab, mosquée, attaque, musulmans, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook