Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    Affaire Skripal: Londres expulse 23 diplomates russes

    © AFP 2018 Daniel Lael-Olivas
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (126)
    50676

    Le Royaume-Uni expulse du pays 23 diplomates russes dans le cas de l'affaire Skripal, a déclaré mercredi Theresa May au parlement.

    La Première ministre britannique Theresa May a déclaré mercredi, au parlement, que 23 diplomates russes seraient expulsés dans le cas de l'affaire Skripal. D'après la Première ministre britannique, il s'agit de la plus importante expulsion de diplomates russes depuis la guerre froide.

    Theresa May a fait savoir que les diplomates russes avaient une semaine pour quitter le Royaume-Uni.

    L'ambassade russe à Londres a qualifié l'expulsion des diplomates russes du Royaume-Uni de pas inacceptable et à courte vue.

    La Première ministre britannique Theresa May a accusé la Russie d'implication dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations. Qualifiant l'affaire de «provocation», la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a de son côté qualifié les propos de la Première ministre britannique de «cirque en plein parlement».

    Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. M.Skripal a reçu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis lorsque 10 agents russes, dont Anna Chapman, sont rentrés dans leur patrie.

    Dossier:
    Affaire Skripal (126)

    Lire aussi:

    Theresa May dit suspendre tous les contacts bilatéraux de haut niveau avec la Russie
    Affaire Skripal: Moscou prépare des mesures symétriques à l'encontre du Royaume-Uni
    Les diplomates expulsés quittent l'ambassade britannique à Moscou (vidéo)
    Tags:
    diplomates, Sergueï Skripal, Theresa May, Royaume-Uni, Londres, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik