Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova

    Moscou: Londres cherchait ces dernières années à «repousser» les diplomates russes

    © Sputnik . Sergey Pyatakov
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (114)
    6351

    Ces dernières années, Londres cherchait à «repousser» les diplomates russes avec des mécanismes de procédures de visa, a déclaré Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe.

    Pendant plusieurs années, le Royaume-Uni repoussait de fait les diplomates russes du pays, en ne prolongeant pas leurs visas, a annoncé ce jeudi la porte-parole de la diplomatie russe.

    «Les diplomates russes étaient vraiment littéralement repoussés depuis plusieurs années, ils étaient tout simplement entravés par les autorités britanniques, notamment par le biais de procédures de visas», a déclaré Maria Zakharova.

    «Les visas de plusieurs employés de notre ambassade, des diplomates, n'étaient pas prolongés», a-t-elle souligné.

    La Première ministre britannique Theresa May, en s'adressant au Parlement du pays, a fait part de son intention d'expulser 23 diplomates russes sur fond de l'affaire Skripal.

    Le 4 mars, Sergueï Skripal, ancien agent du renseignement russe, et sa fille ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. D'après les autorités britanniques, ils ont été empoisonnés par un agent neurotoxique produit en Russie.

    Libéré en 2010 dans le cadre d'un échange qui avait permis à Moscou de rapatrier d'Amérique du Nord 10 agents dormants contre sa libération et celle de trois autres Russes reconnus coupables d'espionnage au profit de Washington, M. Skripal vivait depuis en Angleterre.

    Dossier:
    Affaire Skripal (114)

    Lire aussi:

    «Cirque en plein Parlement britannique»: Moscou réagit à la déclaration de May sur Skripal
    Affaire Skripal: Londres expulse 23 diplomates russes
    Au service secret de Sa Majesté: que faisait un ex-agent russe au Royaume-Uni?
    Tags:
    Sergueï Skripal, Theresa May, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik