Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    La Russie appelle les USA à cesser de soutenir les groupes sous l’égide d’al-Nosra

    © AP Photo / Seivan Selim
    International
    URL courte
    22941

    La Russie exhorte les États-Unis à mettre fin à leur soutien aux terroristes en Syrie, dont le Front al-Nosra* et d’autres groupes qui agissent sous son égide, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie russe.

    «Le plus important est que dans la Ghouta orientale et dans d'autres zones, la coalition des États-Unis […] cesse de soutenir des terroristes de groupes semblables au Front al-Nosra*», a déclaré jeudi Sergueï Lavrov lors du forum «La Russie — pays des opportunités».

    Il a ajouté que de nombreux groupes que les pays occidentaux ne considèrent pas comme étant radicaux agissent sous l'égide du Front al-Nosra*, en ayant un commandement conjoint.

    «La résolution [du CS de l'Onu] 2254 demande de prendre de la distance par rapport aux terroristes», a résumé M. Lavrov.

    Le ministre russe des Affaires étrangères a également déclaré que la Russie entend lutter contre le terrorisme en Syrie, jusqu'à la victoire.

    «Nous continuerons à lutter contre les terroristes, nous les écraserons et nous aiderons à les écraser dans la Ghouta orientale où l'armée syrienne effectue des opérations avec notre soutien», a dit M. Lavrov.

    La résolution 2254 adoptée par le Conseil de Sécurité de l'Onu le 18 décembre 2015 a appelé les parties au conflit syrien à cesser toutes les violences à l'exception de la lutte contre les groupes terroristes, dont Daech et le Front al-Nosra*.

    *Daech et le Front al-Nosra sont des organisations interdites en Russie

    Lire aussi:

    Lavrov désigne l’ennemi principal en Syrie aidé «de l’extérieur»
    Moscou appelle ses partenaires occidentaux à «discipliner» le Front al-Nosra
    Moscou: l’Occident cherche à épargner al-Nosra pour l’instrumentaliser
    Tags:
    Front al-Nosra, Ghouta orientale, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik