International
URL courte
15285
S'abonner

L’Onu a rejeté la demande d’Israël de faire revenir les forces de maintien de la paix sur sa frontière avec la Syrie, selon les médias israéliens. L’État hébreu est préoccupé par une possible occupation de la zone tampon entre les deux pays.

L'Onu a refusé d'envoyer des forces de maintien de la paix dans la zone tampon entre Israël et la Syrie avant la normalisation de la situation sécuritaire dans cette région, annonce la radio israélienne Kan.

Téhéran
© Sputnik . Vladimir Fedorenko
Selon le média, Israël a adressé à l'Onu une demande pour faire revenir les militaires de la mission UNDOF, qui avaient quitté leurs positions dans le Golan à cause des combats entre l'armée de Bachar el-Assad et les groupes de l'opposition syrienne. Israël a fait part de ses préoccupations que la zone tampon, qui doit être administrée par l'Onu, soit occupée par l'armée syrienne.

Les journalistes soulignent que le poste d'observation de l'UNDOF se trouve à quelques dizaines de mètres de la frontière avec Israël.

Malgré le rejet de la demande israélienne, le pays s'est dit prêt à accorder une aide à l'Onu en cas de nécessité.

La semaine prochaine, l'UNDOF doit présenter au Conseil de sécurité un rapport concernant ses activités. Pour le moment, la majorité de ces forces de maintien de la paix se trouvent en Israël et contrôlent les activités de Tsahal.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
maintien de la paix, Casques bleus, ONU, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook