Ecoutez Radio Sputnik
    Incendies de mosquées en Allemagne: des répercussions du conflit turco-kurde?

    Qui se cache derrière les attaques visant la diaspora turque en Allemagne?

    © REUTERS / Axel Schmidt
    International
    URL courte
    370

    En raison d’attaques de plus en plus fréquentes contre les mosquées et autres établissements turcs en Allemagne, Ankara a envoyé à Berlin une note réclamant de faire plus attention à la sécurité des ressortissants turcs. Mustafa Yeneroglu, député du parlement turc, a commenté la situation pour Sputnik.

    Toutes ces attaques auraient pu être organisées par des sympathisants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, organisation considérée comme terroriste en Turquie). Depuis le lancement de l'opération Rameau d'olivier à Afrine, au moins 35 attaques ont été perpétrées contre des mosquées et établissements turcs, a rappelé à Sputnik Mustafa Yeneroglu, membre de la délégation turque à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

    «Par ailleurs, les Turcs d'Allemagne sont régulièrement agressés dans des aéroports, des gares et d'autres lieux publics», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que des attaques similaires étaient également commises en Belgique, aux Pays-Bas, en Autriche et en France.

    «Ces attaques ont été organisées par des organisations locales en lien avec le PKK. […] Toutes ces structures ne sont interdites que sur le papier», a constaté le parlementaire.

    Selon lui, le gouvernement allemand ne remplit tout simplement pas son devoir consistant notamment à garantir la sécurité de la population.

    «Les autorités allemandes ne font rien pour couper court aux agissements des structures bien connues du PKK dans le pays», a estimé M.Yeneroglu.

    Et de prévenir que cela pourrait se répercuter très sérieusement sur les relations turco-allemandes.

    «L'opinion turque est fort préoccupé par cette situation», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Dimanche, la Turquie a appelé les autorités allemandes à appliquer une politique de «tolérance zéro» envers ceux qui sont derrière les incendies. À Ankara, lundi, l'ambassadeur allemand a été convoqué par le ministère turc des Affaires étrangères à propos de ces attaques. En trois jours, deux mosquées, à Berlin et dans le sud de l'Allemagne, les locaux d'une association germano-turque dans l'ouest et un magasin de légumes tenu par un Turc dans le nord ont fait l'objet d'incendies.

    Lire aussi:

    La Turquie convoque l’ambassadeur allemand après un festival kurde à Cologne
    L’armée turque enregistre des pertes au nord de l’Irak
    L'Otan intervient dans la querelle entre Berlin et Ankara
    Tags:
    note diplomatique, ambassadeur, attaque, Rameau d'olivier, ministère turc des Affaires étrangères, Parlement turc, Sputnik, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), APCE, Mustafa Yeneroglu, Autriche, Pays-Bas, France, Belgique, Afrine (Syrie), Syrie, Ankara, Turquie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik