Ecoutez Radio Sputnik
    Jinderes, une banlieue d’Afrine

    Le Pentagone promet de prendre des mesures pour empêcher le conflit entre Damas et Ankara

    © Sputnik . Mikhail Alayeddin
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    19339

    Les États-Unis prendront des dispositions pour diminuer les tensions entre la Syrie et la Turquie, a annoncé le porte-parole du Pentagone, le colonel américain Robert Manning, lors d’un briefing.

    Les autorités américaines entendent adopter des mesures en vue d'éviter un conflit en Syrie impliquant la Turquie, a déclaré ce mardi le porte-parole du Pentagone, colonel américain Robert Manning.

    «Comme vous le savez, les forces des États-Unis se trouvent à Manbij. Nous n'avons pas de forces armées à Afrine, dans l'ouest de la Syrie. Mais tout le monde comprend que les forces armées des États-Unis y sont présentes (en Syrie ndlr). Et nous allons prendre des mesures pour éviter un conflit», a-t-il indiqué.

    L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie, une région contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG). Des unités de l'Armée syrienne libre (ASL) prennent également part à l'opération.

    Damas a condamné l'intervention turque dans le canton d'Afrine, notant que ce territoire faisait partie intégrante de la Syrie. Moscou a appelé toutes les parties à la retenue et au respect de l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé le 18 mars que l'opposition syrienne, soutenue par l'armée turque, avait pris le contrôle total de la ville syrienne d'Afrine.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    La Turquie établit un contrôle total sur la région d’Afrine, annonce l'état-major turc
    La France s’apprêterait à envoyer des troupes au secours des Kurdes syriens
    L'opposition syrienne aurait pris le contrôle de la ville d'Afrine
    Tags:
    Kurdes, conflit, Pentagone, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik