International
URL courte
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
3330
S'abonner

Harasta al-Bassal est le troisième point de passage tout récemment mis en place et destiné à assurer l’évacuation des civils de la Ghouta orientale.

Le ministère russe de la Défense a diffusé sur son site l'évacuation via des points de contrôle à la sortie des couloirs humanitaires dans la Ghouta orientale et dans la ville d'Alep. Parmi eux figure notamment Harasta al-Bassal, le troisième point de passage tout récemment mis en place dans la zone.

«Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a organisé des retransmissions en direct des points de passage des couloirs humanitaires destinés à la sortie des civils», indique le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Jusqu'à présent la sortie des civils étaient assurée via deux couloirs. L'un dans la zone de la localité d'Al Wafidine, le point de passage entre Damas, contrôlé par le gouvernement, et Douma, principale ville de la Ghouta contrôlée sous contrôle de Jaych al-Islam*, et l'autre au niveau de la ville de Hamouria.

Depuis cinq jours, plus de 80.000 personnes sont sorties de l'enclave terroriste dans la Ghouta qui est contrôlée désormais à 65% par l'armée syrienne.

La résolution 2401 adoptée par l'Onu exige que les parties en conflit cessent les affrontements et assurent une trêve humanitaire d'au moins 30 jours sur l'ensemble du territoire syrien, mais les extrémistes continuent leurs pilonnages, a récemment témoigné le Centre russe pour la réconciliation.

Dossier:
Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
évacuation, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook