International
URL courte
1325
S'abonner

Bien que la Maison-Blanche ait démenti il y a une semaine le limogeage du conseiller à la sécurité nationale, le général McMaster, le grand remplacement au sommet de l’État américain a eu lieu: John Bolton est arrivé à la tête de la NSA.

Neuf jours après avoir renvoyé son chef de la diplomatie, Donald Trump a annoncé jeudi soir sur Twitter le limogeage de son conseiller à la sécurité nationale, H.R. McMaster, et son remplacement par John Bolton, partisan d'une ligne diplomatique dure à l'encontre de l'Iran et de la Corée du Nord.

«Je suis heureux d'annoncer qu'à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale», a tweeté M. Trump.

Après Michael Flynn, contraint à la démission moins de quatre semaines après l'investiture de Trump, et H.R. McMaster, John Bolton est le troisième conseiller à la sécurité nationale désigné par le Président américain en l'espace de 14 mois, indique Reuters.

Cette annonce intervient également dix jours après le limogeage brutal du secrétaire d'État Rex Tillerson, qui sera remplacé par l'actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Macron «obsédé par le grand remplacement»?
Ankara condamne la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Tags:
démission, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), John Bolton, Herbert Raymond McMaster, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook