Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux de la Russie et de l'union européenne

    Affaire Skripal: l’UE rappelle son ambassadeur en Russie pour consultations

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (109)
    15238

    Bruxelles rappelle l’ambassadeur de l’Union Européenne (UE) en Russie pour consultations au sujet de l’empoisonnement de Sergueï Skripal. Telle est la décision prise par les 28 États membres, qui ont également accusé la Russie d'être «très probablement» derrière cette attaque.

    Les leaders des pays membres de l'UE, réunis à Bruxelles pour un sommet européen, ont pris la décision de rappeler Markus Ederer, ambassadeur de l'UE en Russie, pour des consultations suite à l'incident de de Salisbury, a confirmé le Premier ministre néerlandais Mark Rutte dans la nuit de jeudi à vendredi.

    «Les dirigeants se sont mis d'accord pour rappeler l'ambassadeur de l'UE à Moscou pour des consultations», avait auparavant déclaré un haut responsable européen.

    Selon lui, il s'agit d'un «acte symbolique de la part de Bruxelles».

    En ce qui concerne le délai de mise en œuvre de cette décision, il n'a pas été précisé.

    Lors de cette rencontre, les 28 Etats membres ont également accusé la Russie d'être «très probablement» derrière l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, qui ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury, au Royaume-Uni. 

    Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M. Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

    Le 11 mars, la Première ministre britannique Theresa May a accusé la Russie d'implication dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    Moscou a qualifié ces accusations gratuites de «cirque» avant d'expulser à son tour 23 diplomates britanniques.

    Dossier:
    Affaire Skripal (109)

    Lire aussi:

    Les diplomates expulsés quittent l'ambassade britannique à Moscou (vidéo)
    Affaire Skripal: des «traces qui mènent au Kremlin»? Zakharova met les points sur les «i»
    Affaire Skripal: Vienne reste sourd à l’appel de May
    Tags:
    empoisonnement, consultations, accusations, Union européenne (UE), Sergueï Skripal, Mark Rutte, Theresa May, Bruxelles, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik