Ecoutez Radio Sputnik
    LFusillade dans une école du Maryland, USA

    Les USA devraient éviter des «réactions hâtives» au tir de l'école du Maryland

    © REUTERS / Sait Serkan Gurbuz
    International
    URL courte
    350

    Pour prévenir des incidents, pareils à la fusillade du Maryland, on doit bien vérifier les données personnelles de tous ceux qui souhaitent acquérir une arme et s’abstenir de couvrir trop largement l’événement pour ne pas inspirer les imitateurs, a déclaré à Sputnik Dave Ewing, fondateur du groupe britannique en faveur du port d'armes Firearms UK.

    Les Américains se mobilisent de plus en plus pour protester contre la violence par armes à feu, réclamant que la loi sur le port d'armes soit enfin modifiée aux États-Unis, mais, dans un entretien accordé en exclusivité à Sputnik, le fondateur du groupe britannique pro-armes Firearms UK Dave Ewing a mis en garde les législateurs américains contre des «réactions hâtives».

    «Il faut du temps pour examiner à fond le problème. […] Le tireur aurait pu agir sous l'influence de médicaments ou faire l'objet de persécutions, ce qui est souvent le cas dans des incidents pareils. On ne doit pas oublier non plus que dans le Maryland, la législation sur les armes à feu est la plus sévère aux États-Unis», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, la prophylaxie de ce genre d'incidents doit reposer sur une vérification tatillonne des données personnelles de tous ceux qui souhaitent acquérir une arme.

    «On pourra ainsi exclure tous ceux qui peuvent nuire à autrui, en les empêchant de faire du mal à qui que ce soit», a ajouté le Britannique.

    Bien que l'accès aux armes à feu ait toujours été très difficile au Royaume-Uni, le contrôle y a encore été renforcé ces vingt dernières années.

    M.Ewing a par ailleurs fustigé certains médias qui manquaient de responsabilité, en couvrant ce genre d'événements.

    «Je pense par ailleurs que la couverture irresponsable des événements par les médias joue son rôle dans la provocation de ce type de tireurs qui cherchent la gloire et rêvent d'une célébrité posthume. Ils sont absolument certains que leur nom restera immortalisé. Il a été établi qu'une large couverture de tels incidents inspire les imitateurs», a relevé le militant.

    Des fusillades se produisent souvent dans les écoles américaines, et la dernière en date a eu lieu le 20 mars dans le Maryland, près de Washington, où un lycéen de 17 ans a tiré sur deux de ses camarades. Le tireur est décédé après un échange de coups de feu avec un agent de sécurité.

    Depuis le 14 février et le massacre de l'école Parkland en Floride où un jeune de 19 ans a abattu dix-sept personnes, des centaines de milliers de lycéens se sont mobilisés. Une grande manifestation est prévue samedi 24 mars dans la capitale américaine, une «Marche pour nos vies» pour exiger une meilleure régulation des ventes d'armes.

    Lire aussi:

    Une étude révèle une augmentation rapide des fusillades dans les écoles aux USA
    Ce que l’on sait au lendemain de la 18e fusillade de l’année dans une école US
    Des témoignages glaçants d’enfants qui ont survécu à des fusillades aux USA
    Tags:
    armes à feu, loi, port d'armes, couverture, médias, tireur, fusillade, Sputnik, Firearms UK, Dave Ewing, Royaume-Uni, Washington, Maryland, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik