Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta orientale

    Un haut gradé syrien livre le secret de la reconquête de la Ghouta

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    131171

    De nombreux facteurs, et notamment l’utilisation de drones, ont considérablement contribué aux succès de l’armée syrienne dans la Ghouta orientale, a déclaré à Sputnik un lieutenant-colonel de l’armée syrienne sous couvert d’anonymat.

    Grâce à l'utilisation de drones, le commandement de l'armée syrienne se tient constamment informé de toutes les fortifications, des installations de défense, des dépôts et des voies d'approvisionnement des radicaux dans la Ghouta orientale, a annoncé à Sputnik un lieutenant-colonel de l'armée syrienne sous couvert d'anonymat.

    «Les drones ont une grande utilité pour l'obtention d'informations de renseignement, ce qui contribue aux succès de l'armée syrienne. Grâce à l'utilisation de ces appareils, il est devenu possible de diminuer les pertes dans le personnel et dans les unités techniques. Pour réagir d'une manière opérationnelle aux informations obtenues, une coordination très étroite entre le commandement et les forces menant l'assaut a été établie», a-t-il ainsi déclaré.

    Hier, l'agence de presse syrienne Sana a relaté que la seconde phase de l'évacuation des radicaux et des membres de leurs familles à Harasta était menée à bien et que cette localité syrienne était entièrement passée sous le contrôle des forces gouvernementales.

    Pour rappel, Harasta figurait parmi les trois principaux avant-postes des extrémistes dans la Ghouta orientale, encerclés par l'armée gouvernementale syrienne.

    Plus tôt dans la journée de vendredi, on a appris que le Centre russe pour la réconciliation et les radicaux d'Ahrar al-Cham s'étaient entendus sur l'évacuation des membres de cette formation islamiste via Harasta al-Bassal, le troisième point de passage tout récemment mis en place dans la Ghouta orientale.

    Tags:
    militaires, terrorisme, armée, drone, Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik