International
URL courte
368134
S'abonner

Soucieux d’étendre leur présence militaire dans le monde, les États-Unis a ont effectué une frappe dans le sud-ouest de la Libye, selon un représentant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique.

Un représentant du Commandement US pour l'Afrique (Africom) a annoncé à Sputnik que le samedi 24 mars, l'aviation américaine avait mené un raid non loin de la ville d'Oubari, dans le Sahara.

«En coordination avec le gouvernement libyen d'entente nationale, le 24 mars, les forces américaines ont effectué une frappe ciblée à proximité de la ville d'Oubari lors de laquelle deux terroristes ont été éliminés», a communique l'Africom.

L'interlocuteur de Sputnik n'a cependant pas précisé s'il y avait eu des victimes parmi la population civile.

«Les États-Unis ne renonceront pas à leur mission visant à détruire les organisations terroristes et à assurer la stabilité dans la région. Nous sommes résolus à maintenir la pression sur le réseau terroriste et d'empêcher les terroristes de s'y ancrer», a-t-il fait savoir.

Drapeau libyen
© AFP 2020 Gianluigi Guercia
La Libye a sombré dans le chaos après la mort de Mouammar Kadhafi, suite à une intervention militaire illégale de l'Otan. Ce pays est à présent dirigé par deux autorités. Un parlement élu par le peuple est installé à Tobrouk, à l'est du pays, alors que le Conseil national de transition, formé avec le soutien de l'Onu et de l'UE, est en place à Tripoli, à l'ouest.

La dualité du pouvoir et le démantèlement du système de sécurité en Libye après le renversement de Mouammar Kadhafi par les puissances occidentales ont provoqué un regain d'activité de différents groupes rebelles et organisations terroristes. L'absence de pouvoir centralisé et d'une armée unie a transformé la Libye en une plaque tournante de trafics de toute sorte et d'immigration illégale vers l'Europe. 

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Zarif constate des «indications sérieuses du rôle d'Israël» dans la mort d'un scientifique nucléaire
Tags:
frappe aérienne, AFRICOM (United States Africa Command), Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook