International
URL courte
Expulsion de diplomates russes et riposte (58)
761629
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe a commenté mardi l’expulsion massive de diplomates russes annoncée les 26 et 27 mars par une vingtaine de pays, dont 17 États membres de l’Union européenne.

La Russie ne tolérera pas l’insolence des pays occidentaux qui ont annoncé lundi une expulsion massive de diplomates russes, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Nous y réagirons, n’en doutez pas, parce que personne n’a envie de tolérer ce comportement grossier. Et nous ne le tolérerons pas», a indiqué M.Lavrov.

Dix-sept pays de l'Union européenne ainsi que les États-Unis, le Canada, la Norvège, l'Ukraine et quelques autres ont décidé, en lien avec l'affaire Skripal, d'expulser des diplomates russes. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des États-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission de Russie auprès de l'Onu. Le consulat général russe à Seattle sera fermé. Le ministère russe des Affaires étrangères a déjà promis une réponse en conséquence à cette démarche inamicale.

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Dossier:
Expulsion de diplomates russes et riposte (58)

Lire aussi:

Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
La femme de Kobe Bryant a échappé à la mort grâce à cet accord passé avec son époux
Un séisme de magnitude 7,7 frappe la Jamaïque
Tags:
diplomates, expulsions, Sergueï Lavrov, Occident, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik