Ecoutez Radio Sputnik
    F-35 israélien

    Deux F-35 israéliens auraient survolé l’espace aérien iranien

    © REUTERS / Amir Cohen
    International
    URL courte
    6818128

    L’espace aérien iranien aurait été violé par deux avions de combat israéliens de type F-35, selon des sources bien informées citées par le quotidien Al Djarida.

    Deux avions de combat israéliens de type F-35 auraient survolé l'espace aérien iranien durant le mois de mars, selon des sources bien informées citées par le journal Al Djarida.

    Selon les sources du quotidien, «les deux avions auraient traversé d'abord les espaces aériens, syrien et irakien, avant d'entrer dans celui de l'Iran», en précisant que les deux appareils «auraient exécuté des vols de reconnaissance et d'identification de cibles dans les régions de Bandar Abbas, Ispahan et Chiraz». Les deux F-35 israéliens, soulignent les sources citées par le quotidien, «auraient volé à très haute altitude au-dessus d'autres régions le long du littoral du Golfe persique dont on pense qu'ils abritent des installations liées au programme nucléaire iranien».

    «Les deux avions auraient réussi à échapper à tous les radars des défenses antiaériennes des pays traversés», affirment les mêmes sources, citées par Al Djarida, sans toutefois préciser si cette opération a été coordonnée avec l'armée américaine, sachant qu'Israël et les États-Unis ont effectué des manœuvres militaires conjointes durant le mois de mars dont le nom de code était «Juniper Cobra 2018».

    Pour rappel, dans la matinée du 10 février, Israël a attaqué une base aérienne située près de Palmyre, en Syrie, en représailles à l'incursion dans son espace aérien d'un drone appartenant prétendument à l'Iran. Après la perte d'un avion de combat F-16, Israël a également bombardé une dizaine de cibles près de Damas qualifiées par l'armée israélienne d'installations témoignant de la présence militaire iranienne en Syrie.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    violation de la frontière, espace aérien, F-16 Fighting Falcon, F-35 Lightning II, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik