International
URL courte
16325
S'abonner

La demande de l’Arabie saoudite de non-lieu concernant les poursuites lancées dans le cadre des attentats du 11 septembre a été rejetée mercredi par un juge new-yorkais.

Un juge fédéral américain a rejeté mercredi un recours des représentants de l'Arabie saoudite à annuler les poursuites alléguant qu'elle avait accordé de l'assistance dans l'organisation des attentats du 11 septembre. La décision a été prise selon la loi américaine Jasta (Justice Against Sponsors of Terrorism Act) adoptée en 2016. Cette loi permet aux familles des victimes des attentats de s'adresser au tribunal pour poursuivre en justice des gouvernements étrangers. Des actions en justice peuvent ainsi être lancées.

Dans leurs plaintes, les parents des victimes des attentats du 11 septembre indiquent que la plupart des terroristes qui ont commis l'attaque du 11 septembre, était des sujets d'Arabie saoudite et que les autorités du royaume leur ont accordé «aide et assistance».

Les attentats survenus le 11 septembre 2001 ont été commis par des membres de groupes terroristes d'Al-Qaïda* à New-York, à Washington et en Pennsylvanie. Ces actes terroristes ont coûté la vie à environ 3.000 personnes. Les autorités d'Arabie saoudite nient leur implication dans ces crimes et se prononcent contre l'application de la loi américaine à leur égard.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
juges, tribunal, loi, attentats du 11 septembre 2001, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook