Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    Londres menace d’une cyberattaque secrète contre la Russie, Moscou attend des explications

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    International
    URL courte
    Affaire Skripal (127)
    38475

    L’ambassade russe à Londres a exprimé sa préoccupation face aux déclarations de certains parlementaires britanniques de mener une cyberattaque contre la Russie sans recevoir d’explication à ce sujet, a annoncé à Sputnik un représentant de l’ambassade de Russie au Royaume-Uni.

    Les autorités britanniques n'ont toujours pas commenté les menaces d'utiliser leur «cyberpotentiel» à l'encontre de la Russie comme l'ont déclaré certains parlementaires britanniques, a indiqué à Sputnik un représentant de l'ambassade russe à Londres.

    Selon lui, le 13 mars, l'ambassade russe a fait parvenir une note au ministère britannique des Affaires étrangères en lui demandant de clarifier sa position officielle à cet égard, «tenant compte de la gravité des menaces prononcées, qui ont, en réalité, appelé à entamer des hostilités contre la Russie dans le cyberespace».

    «Malheureusement, nous n'avons pas encore reçu de réponse. Nous estimons que le gouvernement britannique est incapable de désavouer des appels agressifs. Nous ne jugeons pas les raisons mais en tout cas cette situation nous préoccupe profondément», a souligné l'interlocuteur de Sputnik.

    Plus tôt, le journal The Times, citant un haut fonctionnaire dans le gouvernement britannique, avait annoncé que Londres pourrait envisager la possibilité de mener une cyberattaque secrète contre la Russie pour riposter à l'empoisonnement de Skripal.

    En outre, lors des sessions à la Chambre des communes les 12 et 14 mars, certains parlementaires ont demandé au gouvernement d'utiliser le «cyberpotentiel» contre la Russie.

    Dossier:
    Affaire Skripal (127)

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    cyberattaque, Sergueï Skripal, Londres, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik