International
URL courte
221735
S'abonner

En pleine mer de Chine méridionale, des satellites privés ont immortalisé une «vue spectaculaire»: une parade de plus de 40 navires de guerre chinois qui prennent part à des manœuvres d’envergure.

Une impressionnante flotte composée de 43 navires chinois a été récemment repérée en mer de Chine du Sud par des satellites privés, relate le site Popular Mechanics.

Selon le média, le navire le plus identifiable sur les photos est le porte-avions Liaoning. Quelques avions de combat Shenyang J-15 sont visibles sur le pont d'envol, deux appareils se trouvent sur le tremplin prêts à décoller.

«La Chine est actuellement engagée dans la plus grande construction navale de l'histoire récente, fabriquant un nombre considérable de navires modernes dotés de missiles et capteurs dernier cri», écrit le média.

​Popular Mechanics suppose que la plupart des vaisseaux appartiennent au commandement militaire sud déployé en mer de Chine méridionale.

Le média précise que, selon un rapport du Pentagone publié en 2017, ce commandement naval comprend au moins quatre sous-marins nucléaires d'attaque, 16 sous-marins diesel-électriques d'attaque et sept destroyers.

​D'après Popular Mechanics, cette flotte constitue une «vue spectaculaire».

Le 23 mars, le quotidien de l'Armée populaire de libération a annoncé dans un bref message sur WeChat que la marine chinoise allait mener très prochainement des exercices de combat en mer de Chine du Sud en soulignant qu'il s'agissait de manœuvres annuelles classiques.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Plusieurs individus soupçonnés de préparer un attentat interpellés à Brest
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Le portrait de Mohammed VI et le drapeau marocain à nouveau brûlés et piétinés en France - images
Tags:
navires, sous-marins, exercices militaires, flotte, Mer de Chine méridionale, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik