International
URL courte
201073
S'abonner

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité l'armée pour avoir «protégé les frontières du pays» après les affrontements sanglants dans la bande de Gaza le 30 mars où 16 Palestiniens ont été tués.

Au lendemain des émeutes à la frontière de la bande de Gaza, Benjamin Netanyahu s’est adressé aux soldats israéliens tout en saluant leurs actions.

«Bravo à nos soldats. Israël agit fermement et avec détermination pour protéger sa souveraineté et la sécurité de ses citoyens», a annoncé M.Netanyahu.

Le Premier ministre a en outre ajouté qu’«Israël agissait de manière ferme et décisive pour protéger sa souveraineté et assurer la sécurité de ses citoyens».

Lors d'une manifestation d'envergure qui s’est tenue le 30 mars le long de la frontière de la bande de Gaza et qui a dégénéré en violents affrontements avec les soldats israéliens, 16 Palestiniens ont trouvé la mort et plus de 1.000 ont été blessés.

Des heurts se sont poursuivis se samedi faisant plus de 30 blessés.

Le 30 mars est le jour à partir duquel des milliers de Gazaouis, coupés du monde en raison du blocus israélien et de la fermeture quasi-permanente de la frontière avec l'Égypte, sont appelés à camper pendant un mois et demi non loin de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël.

Ces six semaines de protestation, baptisées «grande marche du retour», sont dédiées au droit au retour des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Première intervention chahutée de Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale - vidéo
D’anciens tweets de Darmanin refont surface, une pétition exige sa démission
Tags:
soldats, émeutes, manifestation, Benjamin Netanyahu, Bande de Gaza, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook