Ecoutez Radio Sputnik
    Une jeune fille porte un masque contre la pollution à Pékin

    Dan Roosegaarde, l’artiste qui transforme la pollution en bijoux

    © REUTERS / Jason Lee
    International
    URL courte
    142

    Un artiste et inventeur néerlandais a construit une tour qui épure l’air de sa pollution grâce à sa technologie d’ionisation, et transforme les déchets en bijoux.

    L'artiste néerlandais Dan Roosegaarde a construit une tour de 7 m de haut qui épure l'air de la pollution. Grâce à sa technologie d'ionisation, elle est en mesure d'épurer 30.000 mètres cubes d'air par heure en consommant environ autant d'électricité qu'une chaudière à eau.

    Selon New Atlas, les particules capturées au cours du processus d'épuration sont collectées et compressées en cubes pour les bijoux que le studio de Dan Roosegaarde fabrique sur commande.

    L'idée de créer une tour pour lutter contre le smog lui est venue à Pékin, où il a fait connaissance avec les technologies d'épuration de l'air des pollutions industrielles. La tour a déjà fait ses preuves aux Pays-Bas et en Chine. Maintenant, elle fait le tour de l'Europe, démontrant les capacités modernes pour améliorer la situation écologique dans les mégapoles. 

    Lire aussi:

    La Chine a trouvé un nouveau moyen de lutter contre la pollution
    En Chine, on est en quête de dégustateurs... d’air
    Manque d’eau potable: Alep ne s’est pas encore remise de l’occupation de Daech
    Tags:
    pollution
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik