International
URL courte
8443
S'abonner

Un accord a été trouvé pour évacuer les radicaux du groupe Jaysh al-Islam de la Ghouta orientale, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Les extrémistes du groupe Jaysh al-Islam ont accepté d'évacuer la dernière poche qu'ils tenaient dans la Ghouta orientale, aux portes de la capitale syrienne, a annoncé dimanche le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en Syrie Youri Ievtouchenko.

«Conformément aux exigences de la partie russe, les radicaux doivent remettre des cartes des champs de mines et des tunnels souterrains, ainsi que déminer les bâtiments, démonter les barricades et dégager les principales voies de circulation», a fait savoir le général.

Les médias syriens avaient auparavant annoncé que d'autres combattants anti-Assad, appartenant au groupe Faylaq al-Rahman, avaient également commencé à quitter Douma pour rejoindre le nord-ouest de la Syrie.

Plus tôt dans la journée, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a fait savoir que plus de 40.000 radicaux et membres de leurs familles avaient quitté quatre localités de la Ghouta orientale pour être transférés dans le gouvernorat d'Idlib.

Samedi, le commandement de l'armée syrienne avait annoncé avoir repris la majeure partie des villes et villages de la Ghouta orientale. Les opérations militaires se poursuivent actuellement dans les faubourgs de Douma.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Tags:
crise syrienne, lutte antiterroriste, évacuation, Faylaq al-Rahman, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Iouri Evtouchenko, Ghouta orientale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook