Ecoutez Radio Sputnik
    La première centrale nucléaire turque d'Akkuyu

    Poutine et Erdogan inaugurent le chantier de la centrale nucléaire d'Akkuyu

    © Photo. AKKUYU NÜKLEER A.Ş.
    International
    URL courte
    129913

    La cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire turque d'Akkuyu, qui sera construite par des spécialistes russes, se déroule dans la province de Mersin. Les Présidents Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan y ont assisté en vidéoconférence depuis Ankara.

    Le Président russe Vladimir Poutine, en visite de deux jours en Turquie, a assisté mardi en vidéoconférence à la cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire d'Akkuyu, qui sera construite par des spécialistes du groupe russe Rosatom dans la province de Mersin.

    Le premier réacteur de la centrale doit entrer en service en 2023, a déclaré M.Poutine avant d'annoncer son intention d'assister à la cérémonie de mise en exploitation de la centrale.

    Selon lui, la centrale d'Akkuyu constituera un pilier du secteur énergétique turc.

    «Nous assistons à la construction de la première centrale nucléaire turque, mais aussi jetons les bases de l'industrie nucléaire en Turquie. Nous créons un nouveau secteur», a indiqué le Président russe.

    Il a remercié M.Erdogan pour avoir accordé au projet d'Akkuyu le statut d'investissement stratégique, ce qui le rend très attrayant pour les investisseurs. La Russie invitera les petites et moyennes entreprises turques à prendre part au projet et passera une grande partie des commandes requises pour construire la centrale à des sous-traitants turcs, a-t-il noté.

    Selon le directeur général de Rosatom Alexeï Likhatchev, plus de 350 sociétés turques sont déjà prêtes à participer à la réalisation du projet de la centrale.

    «C'est une nouvelle étape dans le développement de l'économie turque. La Russie est un des leaders du nucléaire civil mondial. Elle utilisera les solutions techniques les plus modernes, des technologies efficaces et fiables qu'elle utilise sur son propre sol», a ajouté Vladimir Poutine.

    La centrale d'Akkuyu couvrira 10% des besoins turcs et garantira la sécurité énergétique du pays, a pour sa part noté le Président Recep Tayyip Erdogan. Il a rappelé que le lancement de la centrale en 2023 marquera le 100e anniversaire de la République turque.

    Pendant la cérémonie, MM.Poutine et Erdogan ont donné l'ordre de verser le béton dans le fondement du premier réacteur de la centrale.

    La Russie et la Turquie ont signé en mai 2010 un accord intergouvernemental prévoyant la construction d'une centrale nucléaire à Akkuyu à l'issue d'un appel d'offres lancé en 2007 où la Russie avait devancé treize autres sociétés de différents pays.

    La centrale nucléaire de technologie russe d'Akkuyu, premier site de ce genre en Turquie, sera construite dans la province de Mersin sur le littoral méditerranéen du pays. Elle comprendra quatre réacteurs VVER-1200 de génération 3+ d'une puissance de 1.200 mégawatts chacun. Ces réacteurs répondent aux plus strictes normes de sécurité établies après la catastrophe de Fukushima. Le site produira près de 35.000 milliards de kWh d'électricité par an. Le coût du projet est évalué à quelque 20 milliards de dollars.

    Lire aussi:

    Erdogan invite Poutine à la pose de la première pierre de la centrale d’Akkuyu
    La construction de la centrale nucléaire stratégique russo-turque débutera en 2018
    La centrale nucléaire turque d’Akkuyu opérationnelle dès 2023
    Tags:
    cérémonie de pose de la première pierre, centrale nucléaire d'Akkuyu, réacteur VVER-1200, Rosatom, Alexeï Likhatchev, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik