Ecoutez Radio Sputnik
    Une photo du site nucléaire d'Yongbyon

    Et si la Corée du Nord avait suspendu son réacteur de production de plutonium?

    © REUTERS/ 38 North
    International
    URL courte
    357

    Le fonctionnement du principal réacteur nord-coréen de production de plutonium aurait été suspendu fin mars. Tel est la conclusion faite par un média américano-sud-coréen qui indique que cet arrêt pourrait s’expliquer par des travaux qui seraient en cours près du réacteur.

    La Corée du Nord aurait temporairement arrêté le fonctionnement du réacteur du centre scientifique de Yongbyon considéré comme sa principale source de plutonium, informe le site américano-sud-coréen 38 North en se référant aux données des satellites.

    «Les clichés faits par un satellite commercial le 30 mars montrent que la Corée du Nord aurait pour l'instant arrêté le réacteur de 5 megawatts (assurant la production de plutonium)», lit-on sur ce site.

    Le média est arrivé à cette conclusion car sur ces photos il n'a pas remarqué de fumée émanant de la centrale fonctionnant au charbon, ni de vapeur au-dessus de la tour de refroidissement.

    Par ailleurs, selon 38 North, des travaux d'excavation auraient été entamés, ce qui peut témoigner de tentatives de garantir une circulation d'eau stable. Le 20 mars, le média a découvert un nouveau bâtiment qui serait en train d'être construit près du réacteur.

    Le réacteur de Yongbyon a produit le plutonium utilisé pour le premier premier essai nucléaire nord-coréen effectué en 2006. En 2007 il a été fermé conformément à l'accord de Pékin entre les six pays engagés dans les pourparlers sur le problème du nucléaire nord-coréen. Néanmoins, Pyongyang a relancé ce réacteur en 2008.

    Lire aussi:

    Des signes d’activité auraient été détectés sur un site nucléaire nord-coréen
    Téhéran modernisera son réacteur à eau lourde avec l’aide de Pékin
    Pyongyang pourrait disposer de plus de plutonium qu'on ne pensait
    Tags:
    réacteur, plutonium, Yongbyon, Yongbyon, Pyongyang, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik