Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: les femmes sont violées «à un niveau sans précédent»

    © AP Photo/ Evan Vucci
    International
    URL courte
    4111

    Donald Trump a affirmé jeudi que les femmes d'Amérique centrale seraient violées à un «niveau que personne n'a jamais vu auparavant», tout en soulignant la nécessité de renforcer les lois américaines sur l'immigration.

    Le Président Trump a vivement pris à parti les autorités mexicaines cette semaine après la diffusion d'un reportage sur une caravane d'environ un millier de migrants originaires d'Amérique centrale traversant le Mexique avec l'intention d'entrer illégalement aux Etats-Unis.

    Lors d'un déplacement jeudi en Virginie occidentale, le milliardaire a repris sa rhétorique de campagne, lorsqu'il avait déclaré que les Mexicains entrant aux Etats-Unis étaient des «violeurs».

    «Souvenez-vous de mes propos à la Trump Tower, lorsque tout le monde a dit "oh, il a été si dur". J'avais utilisé le mot viol», a-t-il dit jeudi. «Et hier, il est apparu que dans ce voyage vers le nord, des femmes sont violées à des niveaux jamais vus auparavant. (…) Ainsi, nous sommes tenus de modifier nos lois», a-t-il affirmé sans autre détail.

    Dépassés par le succès cette année de leur initiative menée depuis 2010, les organisateurs de la caravane ont mis fin mercredi à ce périple.

    Corps de réserve de l'armée américaine, la Garde nationale est déjà intervenue à la frontière en 2010, sur ordre de Barack Obama, ainsi qu'en 2006-2008 sous George W. Bush. A chaque fois, le déploiement a duré environ un an. Le Pentagone a indiqué jeudi avoir mis en place une «cellule de soutien à la sécurité à la frontière», chargée de coordonner l'action des ministères de la Défense et de la Sécurité intérieure.

    Si l'effectif maximum de 4.000 militaires évoqué par Donald Trump était mobilisé, ce serait quasiment le double des forces armées américaines qui luttent actuellement contre les djihadistes en Syrie et environ la moitié de celles positionnées en Irak.

    La frontière américano-mexicaine s'étend sur plus de 3.100 kilomètres, dont un millier est déjà doté d'un mur.

    Lire aussi:

    Pourquoi la Garde nationale US s’approche-t-elle massivement de la frontière mexicaine?
    Une caravane de migrants d’Amérique centrale se dirige vers les États-Unis
    Papier toilette «Trump»: de la douceur «sans frontières»
    Tags:
    viol, migrants, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik