Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un réseau de passeurs de migrants en direction du «nord» démantelé en Algérie

    International
    URL courte
    2211

    Les forces de sécurité algériennes ont réussi à mettre hors état de nuire un réseau de trafiquants d’êtres humains spécialisé dans le convoyage de migrants subsahariens se dirigeant vers «le nord», selon le quotidien Le Soir d’Algérie.

    Un réseau de passeurs de migrants subsahariens se dirigeant vers «le nord» a été démantelé par les services de sécurité algériens, selon des informations rapportées par le journal Le Soir d'Algérie dans son édition du 5 avril 2018.

    «L'opération a permis de neutraliser toute une bandes pécialisée dans "la traite humaine" ayant œuvré maintes fois dans des opérations d'acheminement de migrants subsahariens», écrit le journal.

    «Les personnes recherchées ont établi une véritable toile à travers tous les pays composant la ceinture qui entoure l'Algérie et même au-delà, compte tenu de la diversité des nationalités des candidats à la migration clandestine», précise cette même source.

    Cependant, toujours selon Le Soir d’Algérie, étant donné les sommes d’argent énormes que draine ce trafic, du fait du nombre de plus en plus élevé de candidats à l’immigration clandestine, des réseaux criminels s’occupant auparavant d’autres activités criminelles se sont tournés vers ce fléau. «L'importance du nombre de populations qui se déplacent a attiré l'attention de trafiquants en tous genres, d'acteurs de la criminalité transfrontalière mais aussi de chefs terroristes», ont souligné des experts cités par le journal.

    «Dans ce genre d'activités, on brasse beaucoup d'argent. Les migrants eux deviennent des dangers potentiels pouvant véhiculer de la drogue, de l'argent aussi, et agir malgré eux au profit de réseaux de prostitution, de mendicité et, surtout, des terroristes. Ces personnes, parmi lesquelles on retrouve beaucoup de femmes et d'enfants, sont des cibles et des proies faciles, en situation de détresse, les contrebandiers l'ont compris et les utilisent pleinement, c'est cela la traite humaine», ont-ils ajouté toujours selon le quotidien.

    Pour rappel, lors de sa visite à Alger, les 14 et 15 mars 2018, le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a émis le vœu que l'Algérie et la France travaillent conjointement pour « mettre en échec les réseaux de passeurs » en Méditerranée et créer un « pôle de stabilité » dans le bassin méditerranéen, selon le site d'information maliactu.net.

    Lire aussi:

    Migration en Afrique du Nord: «l'œuvre de l'Otan et de son intervention en Libye»
    Alger s’oppose aux attaques virulentes et aux discours de «faillite politique»
    Le ministre algérien de l’Intérieur répond aux attaques sur le traitement des migrants
    Tags:
    migrants, passeurs de migrants, contrebande, Algérie, Alger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik