Ecoutez Radio Sputnik
    Moscow City

    Quels projets poussent les Français à investir en Russie?

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    6311

    Des projets agricoles en Crimée aux initiatives communes en matière de sécurité, l’économie l’emporte sur la politique et la communauté des affaires française fait preuve d’un intérêt certain à l’égard de la Russie. Cette dernière n’est d’ailleurs pas en reste...

    En dépit des tensions politiques, la communauté française des affaires maintient son intérêt envers le marché russe, et les pays ont de quoi se proposer mutuellement des projets, affirme Alexandre Tourov, représentant commercial russe en France. Dans une interview à Sputnik, il évoque tout un éventail de projets qui attirent des Français en Russie.

    «Les relations se développent, car il ne peut en être autrement. Nous avons des ébauches avec nos partenaires français en ce qui concerne plusieurs projets prometteurs. Qu'il s'agisse de la "ville intelligente", de l'économie numérique, de la gestion urbaine, il y a des ébauches innovantes en matière de sécurité et d'exploitation des biens immobiliers à vocation commerciale ainsi que de nombreuses autres», a-t-il indiqué. Le responsable a précisé que le volume des investissements français en Russie a dépassé la barre des 15,2 milliards de dollars et que les investissements russes en France allaient croissant eux-aussi.

    La Russie et la France trouvent notamment des points de convergence en matière de machinerie et d'industrie automobile. «On étudie, par exemple, un projet de production des machines à bois dans la ville de Tcherepovets. On pense à élargir la production des pièces automobiles fabriquées par la société Valeo à Togliatti», a détaillé M. Tourov.

    Au niveau régional aussi, les liens se tissent toujours activement, a ajouté M.Touriv. «Il est vrai que la situation politique est aujourd'hui complexe, et que l'on veuille ou non, elle influera sur les relations économiques, mais nous devons garder le cap sur la coopération», estime-t-il.

    Source de crispation entre l'Occident et la Russie, la Crimée attire elle-aussi les investisseurs par son agriculture. «C'est un nouveau marché. L'intérêt porté envers la Crimée est très grand, et envers la viticulture et envers l'élevage. Nous promouvons les capacités d'investissement de la Crimée, mais de façon très délicate», a résumé Alexandre Tourov.

    Lire aussi:

    Bientôt un petit «Courchevel» sur les rives du lac Baïkal
    Macron appelle les sociétés françaises à investir davantage en Russie
    Le «pont de Poutine» relie les investisseurs européens à la Russie
    Tags:
    investissements, Alexandre Tourov, Crimée, Moscou, Russie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik