International
URL courte
17217
S'abonner

Une vingtaine d'accords économiques pour la bagatelle de 18 milliards de dollars ont été conclus entre la France et l'Arabie saoudite ce mardi, alors que le prince héritier Mohammed ben Salmane termine sa visite à Paris.

En ce dernier jour du déplacement à Paris du prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud, Riyad et Paris ont signé 20 accords économiques pour un montant de plus de 18 milliards de dollars (14,6 milliards d'euros), a signalé mardi la chaîne de télévision Al Arabiya. Pourtant, la chaîne ne donne pas de précisions quant à la nature des accords, s'il s'agit de contrats fermes ou de lettres d'intention.

Emmanuel Macron a par la suite évoqué de futurs investissements saoudiens en France lors d'une déclaration au côté du prince héritier.

«En la matière, les secteurs des médias, des télécommunications, de l'innovation, des loisirs comme du luxe sont identifiés comme stratégiques et sont cohérents avec la volonté qui est la nôtre de porter un projet pour l'intelligence française et le savoir faire français. Nous avons aussi des projets dans l'agroalimentaire», a-t-il précisé.

En même temps, la compagnie nationale pétrolière Saudi Aramco a affirmé mardi des accords avec Total, TechnipFMC et Suez.

Mardi 10 avril, le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, achève sa visite officielle de trois jours à Paris. Le prince a déjà eu dimanche soir un dîner au Louvre avec le Président français, après quoi l'Élysée a précisé que les deux hommes avaient «passé trois heures ensemble».

Ce déplacement a lieu sur fond d'escalade de la guerre civile au Yémen où, depuis 2015, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite combat les Houthis soutenus par l'Iran.

Lire aussi:

Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, contrat, accord, Riyad, Arabie Saoudite, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook