Ecoutez Radio Sputnik
    La base militaire russe Hmeimim en Syrie

    Ambassadeur de Russie au Liban: tout missile américain tiré sur la Syrie sera abattu

    © AP Photo / Dmitry Steshin, Komsomolskaya Pravda
    International
    URL courte
    13124110

    Sur la chaîne al-Manar, l'ambassadeur de Russie au Liban aurait prévenu que tout missile américain qui viendrait à être tiré sur la Syrie serait abattu et que les sites d'où ils étaient partis seraient frappés en retour.

    L'ambassadeur de Russie au Liban Alexandre Zassipkine a mis en garde les États-Unis contre le recours à la force en Syrie.

    «La Russie va exécuter la déclaration de son Président, relative à toute agression américaine contre la Syrie, en abattant des missiles américains et attaquant les sites de lancement», a déclaré le diplomate à la chaîne al-Manar.    

    Le Président américain Trump avait précédemment évoqué la possibilité de recours à la force par Washington en Syrie, commentant l'attaque chimique présumée à Douma du 7 avril.

    Des experts militaires russes, qui se sont rendus sur les lieux, n'ont pas découvert de traces d'armes chimiques à Douma. Les autorités syriennes démentent aussi les informations sur l'attaque. Le ministère russe des Affaires étrangères estime que la diffusion de fausses informations sur l'attaque chimique à Douma est destinée à justifier une ingérence militaire étrangère.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a examiné mardi deux projets de résolution, un russe et un américain, sur l'instauration d'un nouveau mécanisme d'enquête concernant le recours aux armes chimiques en Syrie. Le projet proposé par les États-Unis a été bloqué par la Russie tandis que le projet russe n'a pas obtenu les voix nécessaires pour être adopté.    

    Lire aussi:

    Si les USA frappent la Syrie, «cela sera un crime de guerre»
    Moscou serait-il prêt à abattre des missiles US en Syrie? Le Kremlin réagit
    La Russie oppose son veto à un projet de résolution US à l'Onu
    Tags:
    frappe de missile, missiles, ambassadeur, Liban, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik