International
URL courte
6131
S'abonner

Mark Zuckerberg n’a enregistré aucune tentative russe ou chinoise d’obtenir des données personnelles d’utilisateurs de Facebook, a-t-il confié au Congrès US.

Selon le patron de Facebook Mark Zuckerberg, la Chine et la Russie n'ont pas essayé d'avoir accès aux données des utilisateurs de son réseau social.

«Nous n'avons pas enregistré ce genre d'activité», a-t-il déclaré mercredi devant le Congrès américain en répondant à un élu de l'Ohio.

L'homme a répondu à plusieurs dizaines de membres de la Chambre des représentants.

Facebook-Gründer Mark Zuckerberg
© Sputnik . Vladimir Astapkovich
Cet interrogatoire a lieu suite à une importante fuite de données personnelles de 87 millions d'utilisateurs de Facebook. Il a témoigné devant la Chambre des représentants et le Sénat également lundi et mardi. Dans son discours, il s'est excusé du fait que sa société n'ait pas tout fait pour éviter la fuite et assurer la protection des données personnelles de ses utilisateurs.

Il a également déclaré ne pas avoir suffisamment agi pour empêcher «l'immixtion russe dans les élections». Zuckerberg a promis aux législateurs de faire davantage pour la sécurité et a dit mener des négociations avec des investisseurs pour y aboutir.

La Russie a toujours rejeté les accusations quant à sa prétendue ingérence dans les élections de différents pays, les qualifiant d'absolument infondées.

 

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
Internet, Facebook, Inc, Mark Zuckerberg, Chine, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook