Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et Kim Jong Un

    Sommet Kim-Trump: Pyongyang s’est assuré du soutien de Moscou et de Pékin

    © AP Photo / Ahn Young-joon
    International
    URL courte
    8321

    Le chef de la diplomatie de la Corée du Nord s’est rendu en Russie sans doute pour préparer une rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un qui a récemment vu Xi Jinping à Pékin. Avant le sommet américano-nord-coréen, Pyongyang a décidé de concerter sa position avec Moscou et Pékin, a déclaré à Sputnik un diplomate nord-coréen.

    La décision de Pyongyang de coordonner sa position avec celle de ses deux principaux voisins à la veille du sommet américano-nord-coréen est tout à fait «normale et logique», a estimé dans un entretien accordé à Sputnik le diplomate nord-coréen d'origine espagnol Alejandro Cao de Benós, délégué spécial du Comité pour des liens culturels de la Corée du Nord avec l'étranger.

    L'interlocuteur de l'agence a constaté que la Corée du Nord, la Chine et la Russie se rapprochaient face à l'agressivité croissante des États-Unis, dont le Président n'hésitait même pas à lancer des menaces à l'endroit de ces trois pays.

    Et de prévenir que par une telle rhétorique, Washington ne ferait que rendre Pyongyang de plus en plus intransigeant quant à son programme nucléaire.

    «La Corée du Nord ne renoncera pas à son programme nucléaire parce qu'elle ne veut pas être victime d'une nouvelle invasion, comme cela s'est produit avec la Libye de l'époque de Kadhafi», a souligné le diplomate.

    Selon ce dernier, ce front uni qui se forme à présent à partir de Moscou, de Pékin et de Pyongyang ne fera que profiter à l'ensemble de l'humanité parce que le monde contemporain devient multipolaire.

    «Dans ce monde, les pays pourront agir «de façon souveraine et indépendante» du diktat des États-Unis, dont l'unique envie consiste à conquérir et à contrôler le monde entier avec toutes ses ressources», a rappelé M.Cao de Benós.

    L'interlocuteur de Sputnik signale que le monde est à la veille d'un événement international extrêmement intéressant qu'est le sommet entre le Président américain et le leader nord-coréen et que le fait même que Donald Trump a accepté de se mettre à la table de négociations avec Kim Jong-un est une grande «victoire diplomatique» de Pyongyang.

    Le Président américain a accepté début mars de rencontrer le leader nord-coréen d'ici à la fin du mois de mai pour parler de la dénucléarisation.

    Lire aussi:

    Ambassadeur nord-coréen expulsé: «L’Espagne est aux ordres des USA»
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Kim Jong-un se prononce sur le danger nucléaire immédiat qui guette les USA
    Tags:
    humanité, négociations, monde multipolaire, soutien, sommet, diplomates, Sputnik, Mouammar Kadhafi, Alejandro Cao de Benós de Les y Pérez, Kim Jong-un, Xi Jinping, Vladimir Poutine, Libye, Chine, Russie, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik