Ecoutez Radio Sputnik
    Un missile sol-air S-200

    Frappes en Syrie: les 12 missiles lancés sur l'aérodrome de Dumeir abattus par la DCA

    © AP Photo / Amir Kholousi, ISNA
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (101)
    901977

    La DCA syrienne a réussi à parer l'attaque de 12 missiles de croisière qui visait l'aérodrome de Dumeir situé près de Damas.

    La totalité des 12 missiles visant l'aérodrome de Dumeir situé à l'est de Damas ont été abattus par la DCA syrienne qui a fait usage d'anciens systèmes de missiles sol-air soviétiques, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    «L'aéroport militaire syrien de Dumeir, situé à l'est de la ville de Damas a été attaqué par 12 missiles de croisière. Les moyens de DCA de l'armée syrienne ont intercepté tous les missiles. Des S-125, des S-200, des Buk et des Kvadrat ont permis de parer l'attaque», indique le communiqué.

    Selon le ministère russe de la Défense, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites de l'infrastructure militaire de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré plus de 100 missiles (l'année passée, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont la plupart ont été abattus à l'approche de leurs objectifs.

    Auparavant, Washington, Londres et Paris avaient déclaré que les frappes étaient une riposte à l'attaque chimique présumée dans la ville de Douma.
    Les autorités syriennes ont toujours démenti cette attaque, alors que le ministère russe de la Défense a déclaré qu'il s'agissait d'une mise en scène.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (101)

    Lire aussi:

    La DCA syrienne intercepte 71 missiles sur les 103 lancés
    La base militaire syrienne de Mezzeh après les frappes de la coalition (vidéo)
    Les frappes contre Damas, une «mise à l’épreuve des capacités de la DCA syrienne»
    Tags:
    missiles sol-air, ministère russe de la Défense, Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik