Ecoutez Radio Sputnik
    Mikhaïl Gorbatchev

    Mikhaïl Gorbatchev réagit aux récentes frappes contre la Syrie

    © Sputnik . Ramil Sitnikov
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    451895

    Les frappes des Etats-Unis et de leurs alliés contre la Syrie ressemblent beaucoup à un entraînement avant qu’une véritable fusillade n’éclate, a affirmé Mikhaïl Gorbatchev, le premier et unique Président de l’URSS, dans une interview accordée à la radio lettonne Baltkom.

    Dans la foulée des frappes de la coalition internationale contre Damas, Mikhaïl Gorbatchev s'est prononcé sur ses conséquences éventuelles:

    «Je pense que personne n'a besoin de cette attaque, compte tenu de la manière dont on en parle et de ses résultats. Elle ressemble à un entraînement, avant qu'on ne se mette à tirer pour de vrai. C'est inacceptable. Cela n'aboutira à rien de bon», a-t-il fait remarquer.

    Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené dans la nuit de vendredi à samedi des frappes coordonnées en Syrie en représailles à l'attaque chimique présumée menée le week-end dernier à Douma, dans la Ghouta orientale.

    Le ministère russe de la Défense a indiqué samedi matin qu'aucun des missiles tirés contre la Syrie n'était entré dans les secteurs de Tartous et de Hmeimim, les bases navale et aérienne utilisées par les forces russes et protégées par des systèmes de missiles sol-air.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Frappes contre Damas: l’enquête de l’OIAC «n’a plus de sens»
    La Syrie exige que la communauté internationale condamne l'agression de l'Occident
    Poutine: la Russie convoque d’urgence une réunion du CS de l'Onu sur la Syrie
    Tags:
    États-Unis, Mikhaïl Gorbatchev, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik