International
URL courte
442314
S'abonner

Le chef du commandement stratégique américain a appelé à croire le Président Poutine en ce qui concerne le développement en Russie d’armes hypersoniques.

Les États-Unis n’ont pas de preuves attestant que la Russie s’est dotée d’un missile hypersonique «invincible», mais il faut croire les déclarations de Vladimir Poutine, a déclaré mercredi le chef du commandement stratégique des États-Unis John Hyten lors d’un colloque sur l’espace.

«Je ne vous fournirai aucun détail sur les moyens de surveillance que nous utilisons. Je ne vous préciserai aucun détail technique sur les performances de ces missiles. Mais je peux affirmer que nous avons observé la Russie et la Chine tester des missiles hypersoniques. Vous devez croire les déclarations de Vladimir Poutine», a indiqué M.Hyten, cité par le média DefenseNews.

Selon le militaire américain, Moscou et Pékin ont testé des missiles de différente puissance avant d’appeler les autorités de son pays à intensifier les travaux de conception d’armes hypersoniques.

Les essais d’armes hypersoniques menés ces dernières années aux États-Unis «n’ont pas été un succès complet» et les militaires américains ont arrêté les travaux de conception.

«Je voudrais qu’on tire des leçons de cette erreur et qu’on avance», a ajouté M.Hyten.

DefenseNews note qu’après plusieurs années de financement modeste destiné à l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense agence (DARPA), les Américains investissent plus de fonds dans ses projets. La DARPA a reçu 85,5 millions de dollars en 2017 et 108,6 millions en 2018. L’an prochain, la DARPA compte toucher 256,7 millions de dollars.

Le 1er mars dernier, Vladimir Poutine a annoncé que la Russie possédait des armes hypersoniques. Il a présenté des images d'essais du système Kinjal d'une portée de 2.000 km, dont la vitesse dépasse Mach 10, devant les parlementaires russes. Selon lui, le missile Kinjal doté d'ogives conventionnelles ou nucléaires est capable de neutraliser tous les systèmes de défense antiaérienne et antimissile. Plusieurs systèmes Kinjal ont été livrés aux unités de la région militaire Sud en décembre 2017 pour une exploitation d'essai.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Tags:
armes hypersoniques, Kinjal (missile air-air hypersonique), Vladimir Poutine, John Hyten, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook