Ecoutez Radio Sputnik
    les jardins de la Maison-Blanche

    Le tueur nu du Tennessee aurait tenté de rencontrer Donald Trump l’année dernière

    © AFP 2018 Brendan Smialowski
    International
    URL courte
    261

    Alors que la police est à la recherche de l’individu soupçonné d'avoir tué quatre personnes et d'en avoir blessé deux autres dans un restaurant près de Nashville, à moitié nu, de nouveaux détails surgissent. Selon la NBC, cet homme a essayé il y a un an de rencontrer Donald Trump.

    L'individu qui a tué ce dimanche au fusil semi-automatique quatre personnes et qui en a blessé deux autres dans un restaurant près de Nashville avait auparavant tenté de se rendre à la Maison-Blanche et de rencontrer Donald Trump, rapporte la NBC.

    Selon le média, le Secret service l'avait interpellé le 7 juillet 2017 alors qu'il traversait la barrière de sécurité extérieure de la Maison-Blanche. L'individu refusait de quitter le territoire, car «il voulait rencontrer le Président».

    Après cet incident, la police lui a été retiré son arme ainsi que son permis de port. Cependant, l'arme à feu a été rendue à son père, qui l'a redonné à son fils.

    La police américaine est à la recherche d'un homme de 29 ans, soupçonné d'avoir tué au fusil semi-automatique quatre personnes et d'en avoir blessé deux autres dans un restaurant près de Nashville, avant d'être désarmé par un client et de s'enfuir, à moitié nu.

    Le suspect, identifié comme étant Travis Reinking, souffrirait de troubles mentaux, selon la police du Tennessee.

    Selon les autorités, il a utilisé un fusil semi-automatique de type AR-15. Cette arme est couramment employée dans les tueries de masse aux États-Unis, notamment dans celles qui avaient fait 58 morts à Las Vegas en octobre et 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, en février dernier.

    Lire aussi:

    Tout ce qu’il faut savoir sur les performances des nouveaux fusils Kalachnikov
    Tueries aux USA: les improbables chiffres qui révèlent l’ampleur du désastre
    Les fusils d'assaut russes A-545 et AK-12 au banc d'essai
    Tags:
    fusillade, présidence américaine, Donald Trump, Tennessee, Nashville, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik