International
URL courte
1316
S'abonner

Le chef de l'administration houthiste du Yémen du nord a été tué dans un raid aérien mené par la coalition saoudienne, d'après les informations communiquées par la chaîne de télévision yéménite Al Masirah, contrôlée par les Houthis.

Le chef de l'administration du Yémen du nord, Saleh Ali al-Sammad, a été tué mardi dans un raid aérien saoudien, selon la chaîne de télévision yéménite Al Masirah.

Les rebelles Houthis ont affirmé, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse yéménite Saba, que Saleh al-Sammad était mort le 19 avril dans une frappe sur la province d'Al Hudaydah (ouest), relate l'Agence France-Presse.

Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant d'une part les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, et d'autre part les forces gouvernementales et les milices populaires loyales au Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite.

Lire aussi:

En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 11 morts
Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Tags:
Houthis, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook