Ecoutez Radio Sputnik
    Assemblée générale

    Washington compose la liste des pays qui ne le soutiennent pas à l’Onu

    © REUTERS / Eduardo Munoz
    International
    URL courte
    394213

    Les autorités américaines tiennent bien des registres concernant les pays qui votent contre les positions de Washington. Selon un rapport du Département d’État, dans seulement 31% des votes, la majorité des pays membres ont voté comme les États-Unis.

    Les États-Unis ont dressé une liste des pays qui votent à l'Assemblée générale des Nations unies conformément à la position de Washington et une autre de ceux qui, dans la plupart des cas, vont contre l'opinion américaine.

    Selon le rapport du département d'État américain, en 2017, l'Assemblée générale des Nations Unies a examiné 93 projets de résolution. Dans 31% des cas, la majorité des pays membres ont voté comme les États-Unis, soit 10% de moins qu'en 2016.

    «Le peuple américain paie 22% du budget de l'Onu, soit plus que les trois plus grands pays contributeurs réunis. Malgré cette générosité, le reste de l'Onu a voté avec nous seulement dans 31% des cas, un taux plus bas que lors de l'année 2016», a déclaré l'ambassadeur des États-Unis auprès de l'Onu Nikki Haley, ajoutant que «ce n'était pas un retour acceptable sur leur investissement».

    Les dix pays dont les décisions ont le plus souvent coïncidé avec celles des États-Unis étaient: Israël, la Micronésie, le Canada, les Îles Marshall, l'Australie, le Royaume-Uni, la France, les Palaos, l'Ukraine et la République tchèque. De l'autre côté, la liste des pays dont les opinions différaient très souvent de celles des États-Unis comprend le Zimbabwe, le Burundi, l'Iran, la Syrie, le Venezuela, la Corée du Nord, le Turkménistan, Cuba et l'Afrique du Sud.

    En commençant à travailler en tant que représentante permanente du pays, elle avait promis de tenir un registre de ceux qui contredisaient les intérêts des États-Unis, a rappelé l'ambassadeur. «Cette liste des résultats des votes parle d'elle-même: le Président américain Donald Trump veut s'assurer que notre assistance étrangère en dollars, la plus généreuse du monde, serve toujours les intérêts américains. Nous avons hâte de l'aider à voir que le peuple américain n'est plus estimé», a noté Mme Haley.

    Un rapport similaire est publié par le Département d'État américain depuis 34 ans.

    Lire aussi:

    «Cela fait peur de savoir que le monde se trouve aux mains de tels personnages»
    Après les USA et le Guatemala, à qui le tour de déménager à Jérusalem?
    Les USA ont inventé un nouveau type de sanctions internationales
    Tags:
    rapport, ONU, Assemblée générale des Nations unies, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik