Ecoutez Radio Sputnik
    Turkish Stream

    Vers la sécurité énergétique européenne: Gazprom annonce un accomplissement majeur

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    5640

    La première ligne du gazoduc Turkish Stream a relié les côtes russe et turque, fait savoir Gazprom. Ce gazoduc, qui doit être achevé d’ici fin 2019, est censé acheminer le gaz russe non seulement en Turquie mais aussi vers le marché européen.

    La compagnie gazière russe Gazprom a annoncé lundi la fin de la construction de la partie sous-marine du tronçon de Turkish Stream reliant la Russie et la Turquie par la mer Noire.

    «Aujourd'hui sur le littoral turc de la mer Noire s'est achevée la construction de la partie sous-marine du premier tronçon du gazoduc Turkish Stream […] En Turquie, près de Kiyikoy, l'établissement d'un terminal récepteur est en cours», apprend-on du communiqué de la compagnie.

    Le secteur sous-marin du gazoduc a été construit par le navire Pioneering Spirit appartenant à la société suisse Allseas qui entend poursuivre la mise en place du deuxième tronçon dans le troisième trimestre de 2018.

    «La mise en œuvre du projet Turkish Stream se poursuit avec succès. Une étape importante a été franchie et le premier tronçon du gazoduc est construite. Le rythme de la construction est élevé. Depuis le 7 mai 2017 lorsque les travaux de posage des tubes ont été entamés, sur les deux tronçons nous avons construit 1.161 kilomètres de gazoduc marin, soit 62% de sa longueur totale. Turkish Stream contribuera sans aucun doute au renforcement de la sécurité énergétique de la Turquie et de l'Europe», a déclaré le patron de Gazpom, Alexeï Miller, cité dans le communiqué.

    Le projet Turkish Stream prévoit la construction d'un gazoduc composé de deux tronçons dont la capacité de chacun équivaudra à 15,75 mmc. L'un d'eux sera destiné à la fourniture de gaz en Turquie tandis que l'autre sera prolongé vers le marché européen. Le gazoduc passera soit par la Bulgarie et la Serbie soit à travers la Grèce et l'Italie.

    Lire aussi:

    Gazprom et la Turquie travailleront ensemble sur le 2e tronçon terrestre du Turkish Stream
    Le gazoduc Turkish Stream entre sur le territoire turc
    Le tronçon sous-marin du gazoduc Turkish Stream prêt à 38%
    Tags:
    gazoduc, Turkish Stream, Gazprom, Union européenne (UE), Alexeï Miller, mer Noire, Italie, Turquie, Bulgarie, Serbie, Europe, Grèce, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik