International
URL courte
18473
S'abonner

Survenue le 26 avril 1986, la catastrophe de Tchernobyl a sérieusement compromis la réputation des technologies nucléaires soviétiques, mais depuis, la Russie a prouvé que son nucléaire civil ne présentait aucun danger, a estimé un spécialiste iranien de l’énergie nucléaire dans un entretien accordé à Sputnik.

Construite par la Russie, la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr montre bien qu'il est inutile de douter de la sûreté des technologies nucléaires russes, a déclaré à Sputnik Hassan Mohammadi, spécialiste iranien de l'énergie nucléaire et rédacteur en chef du site Omid-e hasteyi (Espoir de l'atome).

«Selon les rapports des atomistes iraniens à la centrale de Bouchehr, elle a été reconnue la centrale nucléaire la plus sûre et la plus sécurisée non seulement au Proche-Orient, mais aussi dans le monde. Cet ouvrage a été construit pas des spécialistes russes, et son évaluation objective compte énormément pour nos voisins auxquels nous avons garanti la sûreté de nos sites nucléaires», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que plusieurs villages iraniens se situaient à proximité immédiate de la centrale de Bouchehr.

«C'est la preuve de la confiance, que placent tant les autorités que les habitants de l'Iran, en la fiabilité et la sûreté des équipements nucléaires russes», a relevé l'interlocuteur de Sputnik.

Et de résumer que la Russie avait su tirer des enseignements de la tragédie de Tchernobyl.

«La réussite de la centrale de Bouchehr doit inciter d'autres pays à revoir leur opinion sur le nucléaire civil russe», a conclu M.Mohammadi.

En 2010, la Russie a construit la première unité de la centrale nucléaire de Bouchehr, dont la construction a été commencée par le groupe allemand Kraftwerk Union en 1974. En 2012, l'unité a commencé à fonctionner à 100% de sa capacité.

Lire aussi:

Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
L'armée d’Israël lance une opération dans la bande de Gaza
Tags:
sûreté nucléaire, équipements, technologies, centrale nucléaire, centrale nucléaire de Bouchehr, Sputnik, Hassan Mohammadi, Tchernobyl, Bouchehr, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook