Ecoutez Radio Sputnik
    Moamer Kadhafi

    La Libye part à la recherche de l’argent prêté par Kadhafi aux pays africains

    © AFP 2018 Abladelhak Senna
    International
    URL courte
    13213

    Il est temps que les pays africains payent leurs dettes à la Libye, considère le gouvernement d'entente nationale de ce pays. D’autant plus que les sommes sont loin d’être insignifiantes.

    Le pays étant en proie au chaos et à la crise économique, la Libye souhaite récupérer l’argent prêté à plusieurs pays africains sous Mouammar Kadhafi. Des procédures en ce sens ont été engagées, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères du gouvernement libyen d’entendre nationale (GNA) Mohamad Taher Siala à l’antenne de RFI.

    «Depuis 2011, les ressources libyennes se sont réduites. La production du pétrole a atteint, tout récemment, des niveaux qui nous permettent de l'exporter. L’année dernière, nous produisions seulement 500.000 barils et une partie de la production est absorbée par la consommation intérieure. La quantité exportée ne répondait pas aux besoins financiers de la Libye», a-t-il fait savoir.

    Et d’ajouter que la trésorerie communiquait avec les pays africains concernés afin de récupérer ces dettes.

    «Les pays empruntant sont dans l’obligation de rembourser. La trésorerie est prête à réviser l’échelonnement des remboursements, elle pourrait délaisser une partie des intérêts de ces dettes, elle pourra décaler les délais des remboursements, mais enfin, il s’agit de prêts, c'est de l’argent public. Cet argent est celui du peuple libyen», a-t-il encore indiqué.

    Selon le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, le montant des prêts octroyés et des prises de participations dans des sociétés en Afrique et dans le monde arabe représente la bagatelle de 67 milliards de dollars, précise le média. Parmi les principaux bénéficiaires des prêts figurent l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie, la Côte d’Ivoire, le Niger et l’Ouganda, est-il indiqué.

    Lire aussi:

    Début d’un long processus vers la résolution de la crise libyenne
    Embargo sur les armes: la Libye explique pourquoi elle a besoin de ces dernières
    Libye: qui contrôle les marchés aux esclaves?
    Tags:
    remboursement, dette, RFI, Mouammar Kadhafi, Afrique, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik