Ecoutez Radio Sputnik
    Un Su-30SM

    Un avion militaire russe Su-30SM s'écrase en Syrie, selon le ministère russe de la Défense

    © Sputnik . Eugeny Biyatov
    International
    URL courte
    7023146

    Un chasseur militaire russe Su-30SM s’est écrasé en Syrie, annonce la Défense russe en précisant que les deux pilotes se trouvant à bord sont décédés. La cause de cette catastrophe pourrait être un oiseau qui se serait faufilé dans le moteur de l’avion.

    Un avion de chasse russe Su-30SM s'est écrasé jeudi après avoir décollé de la base aérienne de Hmeimim en Syrie, a déclaré aujourd’hui le ministère russe de la Défense. Le drame s’est produit au-dessus de la mer Méditerranée.

    Les deux pilotes se trouvant à bord du chasseur au moment de l’accident ont perdu la vie, poursuit la Défense russe.

    «Un avion de combat russe Su-30SM s'est écrasé au-dessus de la mer Méditerranée vers 9h45, heure de Moscou, juste après avoir décollé de l'aérodrome de Hmeimim. Les deux pilotes, qui se sont battus pour l'avion jusqu'à la dernière minute, selon un rapport, sont morts», lit-on dans le communiqué.

    La cause de cette catastrophe pourrait être un oiseau qui se serait faufilé dans le moteur de l’avion, selon le communiqué.

    «Il n'y a eu aucun impact enflammé sur l'avion», a conclu le ministère russe de la Défense.

    Quelques photos qui montreraient le crash ont été postées sur les réseaux sociaux.

    ​Avion de génération 4++, le Su-30SM figure parmi les appareils les plus performants des forces aérospatiales russes. Il est capable de fournir un appui aérien rapproché et de frapper avec une grande précision des cibles aériennes, terrestres et navales.

    Lire aussi:

    Crash du Su-30SM russe en Syrie: comment les pilotes ont essayé de sauver l’appareil
    Il a survécu à un crash et révèle une cause possible de la catastrophe du Su-30SM en Syrie
    Deux nouveaux chasseurs Su-30SM pour la Marine russe
    Tags:
    chasseur, crash d'avion, Su-30SM, Hmeimim, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik