Ecoutez Radio Sputnik
    Spratleys

    Pékin s'explique après avoir implanté des missiles sur des îles contestées

    © AP Photo / Roley Dela Pena, Pool
    International
    URL courte
    11384

    La Chine a indiqué avoir «un droit incontestable» sur l'archipel Spratleys et son espace maritime après les rapports faisant état du déploiement de missiles chinois sur les îles contestées.

    Pékin est absolument en droit de déployer des armes sur les îles Nanshan/Spratleys en mer de Chine méridionale, a déclaré jeudi la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying.

    «Le gouvernement chinois possède un droit incontestable de contrôle de l'archipel et de l'espace maritime avoisinant», a fait savoir Mme Hua.

    Plus tôt dans la semaine, la chaîne de télévision CNBC a annoncé que la Chine avait déployé des missiles antinavires et des missiles sol-air sur trois de ses avant-postes en mer de Chine méridionale. Cette installation constituerait le premier déploiement de missiles sur l'archipel des Spratleys.

    La Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

    Pékin, qui revendique la quasi-totalité de la mer de Chine du sud, où transitent chaque année 5.000 milliards de dollars de biens, accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

    Lire aussi:

    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé
    Un destroyer US approche d’un archipel revendiqué par la Chine
    Pékin envoie ses bombardiers stratégiques s’exercer en mer de Chine méridionale (vidéo)
    Tags:
    missiles sol-air, missiles antinavires, litiges territoriaux, îles contestées, Hua Chunying, Chine, îles Spratleys, Mer de Chine méridionale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik