International
URL courte
309
S'abonner

Un ancien agent de la CIA d’origine chinoise a été accusé d’avoir transmis des informations très sensibles sur la sécurité des États-Unis à Pékin. Selon le département américain de la Justice, il peut être condamné à l’emprisonnement à perpétuité.

Jerry Chun Shing Lee, ex-officier de la CIA a été inculpé par un juge de Virginie pour collecte d'informations secrètes sur la défense nationale et la livraison de ceux-ci à un gouvernement étranger, précisément le gouvernement chinois, annonce sur son site le département américain de la Justice.

«M.Lee, ex-agent de la CIA, a conspiré pour livrer des informations au gouvernement chinois concernant la défense nationale des États-Unis. Les actions présumées de Lee ont trahi le peuple américain et ses anciens collègues de la CIA. Nous ne tolérerons pas de telles menaces pour notre pays et sa sécurité nationale», a déclaré John C.Demers, procureur général adjoint pour la sécurité nationale.

Ce crime est passible d'emprisonnement à perpétuité.

Jerry Chun Shing Lee est un citoyen américain d'origine chinoise. Ayant travaillé pour la CIA jusqu'en 2007 en tant qu'officier chargé de la gestion des dossiers, il a déménagé à Hong Kong après sa démission. D'après les enquêteurs du FBI, deux agents chinois du renseignement l'ont contacté en 2010, en lui proposant une rémunération contre des informations secrètes sur la sécurité nationale américaine. En 2012, M.Lee a déménagé en Virginie avec sa famille. C'est à cette période que le FBI a découvert que l'ex-agent avait des documents secrets en sa possession.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
secret, trahison, renseignement, CIA, Virginie, Hong Kong, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook