Ecoutez Radio Sputnik
    Montagnes vues depuis Téhéran

    Nucléaire: l’Iran compte accroître sa puissance militaire après le retrait des USA

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    27780

    Téhéran a promis de muscler ses capacités défensive et militaire au lendemain du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire signé à Vienne en 2015.

    Les Forces armées iraniennes ont réagi ce mercredi à l'annonce faite hier par Donald Trump de retirer les États-Unis de l'accord sur le nucléaire. Le commandant du Corps des gardiens de la Révolution en Iran, Mohammad Ali Jafari, a déclaré que le pays comptait prochainement muscler son potentiel militaire.

    «Désormais, les Forces armées que nous sommes devrons accorder une attention grandissante au renforcement de notre défense et nous concentrer sur les principaux facteurs de notre puissance», a-t-il indiqué cité par l'agence Tasnim.

    Le chef de Corps des gardiens de la Révolution a estimé que l'enrichissement de l'uranium servait de prétexte pour le chef de la Maison-Blanche. «La question principale est la capacité défensive et balistique ainsi que la puissance et l'influence de la Révolution islamique dans la région», a-t-il poursuivi.

    Donald Trump a annoncé mardi qu'il retirait son pays de l'accord signé à Vienne en juillet 2015, en vertu duquel l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales visant la République islamique.
    Washington a promis de rétablir l'intégralité des sanctions levées, mais a aussi annoncé des sanctions encore plus sévères.

    Lire aussi:

    Une «erreur»: Macron évalue le retrait des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran
    L'Arabie saoudite n'exclut pas de se doter de l'arme nucléaire, si l'Iran le fait
    Khamenei sur Trump:«Il y avait peut-être une bonne dizaine de mensonges dans son discours»
    Tags:
    nucléaire, Mohammad Ali Jafari, Téhéran, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik