Ecoutez Radio Sputnik
    Un char sur le territoire de l'ancien camp des réfugiés palestiniens de Yarmouk, au sud de Damas

    L'armée syrienne rétablit son contrôle sur les quartiers est de Yarmouk, près de Damas

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    7450

    Les troupes gouvernementales syriennes ont rétabli leur contrôle sur les quartiers est de Yarmouk, près de Damas, d'après le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Les quartiers est de Yarmouk, près de la capitale syrienne, se trouvent désormais sous le contrôle de l'armée gouvernementale, a annoncé samedi Iouri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    «Le gouvernement syrien a repris le contrôle des quartiers est de Yarmouk, au sud de Damas, qui étaient jusqu'ici sous l'emprise des formations armées illégales», a indiqué M.Evtouchenko lors d'un point presse.

    Ces six dernières années, la région de Yarmouk était devenue un fief des terroristes de Daech* qui y étaient arrivés après la défaite des bandes armées dans plusieurs régions syriennes.

    Selon le général Evtouchenko, les forces de l'ordre syriennes et les unités de la police militaire russe déployée dans la région prennent des mesures pour éviter des provocations et garantir la sécurité des civils dans les localités de Yalda, de Babila et de Beit Sahem.

    «La partie russe mène également des opérations humanitaires dans d'autres régions de la Syrie», notamment dans la province d'Alep, a ajouté le général.

    Ces dernières 24 heures, les artificiers russes ont déminé 15 maisons dans la ville syrienne de Douma, neutralisant 25 explosifs. Quatre autres engins explosifs ont été neutralisés dans la localité de Ruheiba.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    contrôle, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko, Yarmouk, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik