Ecoutez Radio Sputnik
    La mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher à Jérusalem

    Israël va doubler ses soldats aux frontières à cause du transfert de l’ambassade US

    © AFP 2018 AHMAD GHARABLI
    International
    URL courte
    328

    L’armée israélienne a annoncé samedi qu’elle allait pratiquement doubler les effectifs de ses unités autour de la bande de Gaza et en Cisjordanie la semaine prochaine, en parallèle au transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem.

    Un porte-parole de l'armée israélienne a annoncé ce samedi le déploiement de trois brigades d'infanterie, dont deux autour de la bande de Gaza et une autre en Cisjordanie, ce qui revient selon lui à pratiquement doubler les effectifs des unités combattantes, a annoncé l'AFP se référant à ses sources au sein de l'armée.

    Des gardes-frontière israéliens, qui dépendent de la police, vont également être mobilisés pour aider l'armée, a ajouté le porte-parole, sans donner plus de détails.

    Il a en revanche indiqué qu'aucun projet de renfort n'était envisagé dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël face à la Syrie, malgré les tensions qui y règnent.

    En décembre, Donald Trump a rompu avec ses prédécesseurs, reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. Le 14 mai, l'ambassade américaine déménagera de Tel Aviv à Jérusalem. Dans la foulée des États-Unis, plusieurs pays d'Amérique latine ont annoncé eux aussi le transfert de leurs missions diplomatiques.

    Des 193 pays composant l'Assemblée générale de l'Onu, 128 ont voté fin décembre une résolution condamnant la décision américaine, dont des alliés des États-Unis comme la France et le Royaume-Uni. Seuls sept pays se sont alignés sur Washington.

    La décision de Donald Trump a provoqué une vague de protestations dans la plupart des pays musulmans et été désapprouvée par nombre d'ONG internationales, préoccupées par les perspectives de processus de paix au Proche-Orient.

    Lire aussi:

    Ouverture de l'ambassade US à Jérusalem: le Kremlin évoque les conséquences
    Ramallah sur le transfert de l’ambassade paraguayenne: «le pays viole la loi»
    Après un club de foot, une place de Jérusalem immortalise le nom de Trump
    Tags:
    soldats, armée, transfert, ambassade, États-Unis, Jérusalem, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik