Ecoutez Radio Sputnik
    Les manifestations à Gaza

    L’armée israélienne déclare des territoires adjacents à Gaza comme zone fermée militaire

    © REUTERS / Mohammed Salem
    International
    URL courte
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)
    15016

    L’armée israélienne a fermé des territoires près de la frontière avec la bande de Gaza dans un climat de violences qui ont éclaté lundi à cause de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem.

    Des territoires près de la frontière avec la bande de Gaza ont été déclarés zone militaire fermée par la défense israélienne.

    «À l'issue de l'évaluation de la situation, l'armée a déclaré des territoires adjacents au mur [avec la bande de Gaza] comme zone militaire. Toutes les activités sur ledit territoire doivent être autorisées par l'Armée de défense d'Israël», indique un communiqué des forces armées israéliennes.

    Des militaires ont souligné une grande concentration d'individus près de la frontière.

    «10.000 manifestants se sont réunis à certains endroits dans toute la bande de Gaza. Plusieurs milliers d'autres sont dans les zones des camps de tentes à environ un demi-kilomètre de la barrière de sécurité», ont-ils ajouté.

    Des troupes israéliennes prennent des mesures spéciales pour contrôler la situation.

    «Des unités de l'armée utilisent des moyens de gestion de foule et ouvrent le feu conformément aux règles de combat», précise le communiqué.

    L'armée israélienne, qui a renforcé sa présence à la frontière avec la bande de Gaza, est prête à de multiples scénarios d'évolution de la situation, ont conclu le service de presse de la Défense israélienne.

    Des heurts violents ont éclaté dans la matinée de lundi à cause de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem prévue cet après-midi. Les 41 Palestiniens tués aujourd'hui portent à 95 le nombre total de Palestiniens morts depuis le début de la «Grande marche du retour» le 30 mars. Elle prend la forme de manifestations dédiées au droit au retour des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

    Selon l'AFP, l'armée israélienne a prévenu dimanche et lundi les Gazaouis via des tracts lancés par moyen aérien qu'ils risquaient leur vie en participant aux manifestations et qu'elle ne permettrait pas qu'on s'en prenne à la barrière frontalière ou aux soldats et civils israéliens riverains du territoire palestinien.

    L'intensité des manifestations doit atteindre son point culminant mardi 15 mai, date qui marque le 70e anniversaire de Nakba, catastrophe nationale palestinienne, début de l'occupation et de l'exode palestinien pendant la guerre israélo-arabe de 1948.

     

    Dossier:
    Protestations à Gaza contre le transfert de l'ambassade US à Jérusalem (25)

    Lire aussi:

    Israël ferme un poste frontalier avec Gaza endommagé par les Palestiniens
    L'Égypte ouvre sa frontière avec la bande de Gaza pour un mois
    Le bilan des victimes palestiniennes dans les affrontements à Gaza s'alourdit
    Tags:
    territoire, manifestation, armée, frontière, militaires, Armée de Défense d'Israël, Jérusalem, Israël, Bande de Gaza, Gaza
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik